À Propos

Je m’appelle Damien Thouvenin, je dirige Goood, une PME que j’ai co-fondée en 2004 et qui emploie une trentaines de salariés à Paris, Lyon et Valbonne (près de Nice).

Je suis par ailleurs adhérent du CJD (le Centre des Jeunes Dirigeants) depuis une grosse dizaine d’années où je prends la vice-présidence de la région Centre – Ile de France pour le mandat 2021-2023

Mille Mentors est un projet bénévole que je poursuis sur mes soirs et week-end, en marge de mon activité professionnelle de dirigeant, manager et consultant.

Pourquoi Mille Mentors

Je côtoie énormément de dirigeants de PME, de managers d’équipes ou de filiales dans des grands groupes, de créateurs d’entreprises.

Le constat pas très original que je fais, c’est qu’en tant que dirigeant ou manager, on est souvent seuls dans nos décisions. C’est un métier passionnant mais aussi une responsabilité parfois lourde à porter.

Le but de Mille Mentors c’est d’apporter un peu d’aide et d’éclairage.

Ça fait 17 ans que je développe mon entreprise et j’ai fait toutes les erreurs du monde. J’ai eu la chance d’avoir un cofondateur qui n’avait pas les mêmes doutes que moi au même moment donc on s’est souvent re-motivés l’un l’autre, mais ça ne nous a pas empêché d’accumuler les erreurs. Et je vois énormément de dirigeants prendre les mêmes chemins.

En essayant de réussir par moi-même j’ai tellement souvent appris ou compris très tard, voire trop tard, des choses que j’aurai aimé savoir ou comprendre plus tôt.

J’ai tant de fois mis la charrue avant les bœufs, pris le problème par le mauvais bout, mis mon énergie au mauvais endroit au mauvais moment … que je me dis aujourd’hui qu’il faut augmenter la quantité de connaissance à disposition des dirigeants, des entrepreneurs et des managers.

L’idée, le but de Mille Mentors, c’est de partager l’expérience, les idées clés et les modèles de celles et ceux qui ont plus d’expérience que nous : des mentors.

La vision

Mon ambition c’est que Mille Mentors devienne la source de référence pour les dirigeants qui veulent progresser pour faire grandir leur boite et leur équipe.

Ils ou elles ont monté leur boite, ou pris la direction d’un service, d’une activité ; ils se posent plein de questions, ont peur d’avoir pris les mauvaises décisions, de ne pas y arriver. Les mauvais jours ils doutent de leur légitimité ou de leur compétences.

Mille Mentors c’est l’endroit où ils vont pouvoir trouver de l’aide.

Pour l’instant je débute avec le podcast et la newsletter.

Le projet initial, tiré de mes « archives »

A terme j’aimerai animer une communauté – peut-être sur LinkedIn – et organiser des rencontres locales ou des groupes d’entraide, faire des fiches de lecture, proposer des petits modules de vulgarisation sur Youtube, maintenir un annuaire des réseaux de dirigeants… bref construire un écosystème de soutien.

Car diriger, pour moi, c’est plus qu’un boulot. Accepter la responsabilité d’un futur collectif c’est vivre sa vie professionnelle au carré : les emmerdes au carré mais aussi les succès et les joies au carré. Ça démultiplie le sens et les émotions. C’est beaucoup plus qu’un métier, c’est une part de notre identité.

Et pour les curieux…

Mon entreprise

Goood! est un cabinet de conseil spécialiste de l’agilité.

Nous accompagnons les transformations d’entreprises lorsque celles-ci changent soudainement de métier, de configuration ou de taille et doivent se réorganiser rapidement.

En apportant une démarche de co-responsabilité du changement, animée avec les acteurs du terrain – salariés, partenaires, clients, fournisseurs – et appuyée sur les pratiques et modèles mentaux issus de l’agilité, nous aidons les dirigeants à accélérer leur projet de transformation tout en soutenant activement le business.

Notre expertise : conduire simultanément la transformation et la poursuite de l’existant.

Goood! emploie une trentaine de consultants à Paris , Lyon et Valbonne (06).

La belle équipe en balade à Marseille 😉

Mes mentors

Je ne serai pas l’homme et le dirigeant que je suis aujourd’hui sans les rencontres que j’ai faites et qui m’ont transformé

Je suis aussi le pur produit de mon éducation aux Scouts de France puis au CJD. J’ai une pensée amicale pour Jean Couard, mon chef à la première Meudon, et, au CJD, pour Didier Vinot, Evelyne Leclerc (✝︎), Laurent Sanchez, Laurent Quivogne et Alain Humbert dont les idées m’ont été tellement utiles.

Enfin nombreux sont les auteurs qui ont nourri mon évolution professionnelle : Peter Drucker, Michael Ballé et Jacques Chaize, Patrick Lencioni, Andy Grove, Kim Scott, Ichak Adizes, Michael Gerber, Jacques Horovitz, Richard Rumelt, Thomas Gordon

Mon parcours

J’ai toujours été très curieux et relativement timide. Enfant, je passais mon temps dans les livres, dans les bois ou sur l’eau et je m’imaginais devenir chercheur (en sciences cognitives) ou écrivain.

Quelque part dans les îles anglo-normandes, sans doute Guernesey

En 1980 j’ai eu la chance d’intégrer un club informatique fondé dans ma ville par des chercheurs du CNET et d’IBM. Ces adultes passionnés étaient passionnants et j’ai adoré la programmation et l’algorithmique. Très vite je suis devenu plutôt bon et, vers 16 ans j’ai commencé à donner des cours, y-compris à des adultes. J’y ai pris beaucoup de plaisir, jusqu’à en faire mon premier métier. Après un cycle ingénieur en Génie Logiciel j’ai rejoint, comme consultant formateur, un jeune cabinet de conseil très spécialisé sur une technologie pionnière que je connaissais bien.

Quelques années plus tard j’ai pris la direction du département solutions informatiques d’un cabinet de conseil en organisation, spécialisé dans la transformation des organisations de production et premières mises en marché de produits agro-alimentaires frais, ultra-frais et vivants : mareyeurs, abattoirs, marchés au cadran …

Avec mon équipe nous avons développé et déployé dans toute l’Europe des solutions technologiques innovantes pour la traçabilité et la vente de poissons, bovins, fruits et légumes, fleurs… C’était passionnant même si l’entreprise se développait n’importe comment.

En 2004, après la faillite de mon employeur de l’époque, et sans avoir beaucoup réfléchi, j’ai démarré mon entreprise avec un collègue. On s’est lancé sans vision, sans business plan, sans proposition de valeur bien formalisée. Nous avions un premier client et on a cherché à le satisfaire, puis à en trouver un second…

Ça n’a pas été un long fleuve tranquille. On a connu des galères immenses mais aussi des moments de grande fierté. On a souvent improvisé, on a beaucoup dû insister et on s’est toujours adaptés ; en 17 ans on a changé trois fois de métier, grandit, rétrécit, pivoté. Aujourd’hui je vois toutes les erreurs qu’on a faites et je suis heureux qu’on s’en soit sorti. Il était temps que je prenne le temps de transmettre. 😜

Retour haut de page
%d blogueurs aiment cette page :